news + activités
12.02.18 - dernier sondage soirée cb !
17.01.18 - des nouvelles missions sont disponibles !
01.10.17 - participez à l'investiture du roi dans une nouvelle catégorie rp.
18.09.17 - des missions sont disponibles !

sujets libres
Je te ferai danser ft. Shadock M. Phantom et Garrett Robwaerd
Faites sortir le loup des bois ft. Cielle Feuer, Arndt Kandle et Arunja Khan

missions libres
(0/~) - adaptation spéciales et exploration
(0/~) - ravitaillement toute armée
(0/~) - garderie spéciales
(0/2) - filature toute armée
(0/~) - distribution toute armée

shoutbox invités ♥


Faites sortir le loup des bois ; libre

 :: Jeu de rôle :: Évènement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Messages : 28
Points : 74
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Indépendante.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
[ROSE/TROST - Après-midi]

Cielle dévalait les ruelles, dans la foule qui se pressait contre elle et tout autour d'elle, dans ses corps qu'elle bousculait parfois, d'épaule à épaule, sans qu'aucun ne se regarde ni ne remarque. Elle glissait entre les gens, entre les monstres, entre tous ceux qu'elle désirait voir mourir. Elle cherchait.
Elle cherchait chaque détail, chaque recoin accessible, qui pourrait servir de cache. Elle remarquait les fils tendues entre les toits, pour faire sécher du linge, parfait pour les fuites en vitesse, suspendu au dessus du vide. Elle remarquait les ruelles sombres et les culs-de-sac, qui pour elle n'étaient rien d'autre que des tremplin pour sauter plus haut et plus loin, atteindre de la hauteur sans jamais se laisser attraper dans la nuit, comme les ombres.

Mais plus encore, elle cherchait son passeport pour Sina. Le Graal qui lui permettrait de suivre, collée à sa peau, l'homme a qui elle avait juré fidélité et qui lui promettait vengeance.
Cielle s'arrêta non loin d'un groupe de soldats des Garnisons qui patrouillaient nonchalamment dans les rues. A peine tournés vers leur mission, ils se laissaient distraire par les festivités, discutaient bruyamment tout en marchant. D'un œil aiguisé elle les observa longuement avant de se décider à les suivre, coulant entre les gens comme un filet d'air entre les portes d'une maison vide, ses cheveux blancs lâchés sur ses épaules.
Elle avait revêtit une robe brune, seyante à son corps, pour passer inaperçu parmi les autres femmes de cette société qu'elle haïssait temps.

La robe la gênerait en cas de fuite, mais sous les plis se dissimulait ses griffes, une dague et une défense de sanglier. Elle la couperait en cas de besoin.
Mar 10 Oct - 12:42
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 42
Points : 58
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
A.KFollow the Rules or Rule the Game.

FAITES SORTIR LE LOUP DES BOIS


La foule grouillait en ce jour, telle une fourmilière, à droite, à gauche, devant, derrière, pas une seule ruelle n’était épargnée, et Arndt détestait la foule . Ce n’était pas étonnant, ce genre d’événement était rare c'est pourquoi tout le monde voulait en être, même les militaires d'ailleurs, ce qui n’était pas le cas d'Arndt il faut dire. Trop de monde, beaucoup trop de monde pour lui, ce genre d’environnement lui était plus que désagréable mais il n’était pas ici pour le plaisir, seulement pour suivre les ordres et sécuriser les alentours avec d'autres soldats. 

Ils avaient reçu cette mission depuis quelques jours déjà et donc ils avez pu se préparer correctement, ils avaient un trajet à respecter et des points à sécuriser, tout avait été calculé pour que cette journée soit la plus “parfaite” possible... comme si nous étions à une époque où tout se passe bien. De plus, ils devaient s'assurer qu'aucun hostile ne puisse se mêler avec le reste de la foule, c'est pourquoi ils contrôlaient les laissez-passer de certaines personnes ainsi que la présence d'objets prohibés, "maintenir l'ordre public" pour faire plus simple.

***


Se fût assez calme d'ailleurs pendant un long moment, pas grand chose à se mettre sous la dent pour les militaires jusqu'à une altercation en pleine rue, faut dire qu'ils commençaient à s'ennuyer pas mal. Le motif de cette bagarre n’était pas très clair, encore moins quand Arndt et ses compagnons se sont approché puisque le jeune homme a eu droit à un crochet du droit en plein visage de la part du principal intéressé. Malgré cela, l'homme fut rapidement maîtrisé par le trio, à trois contre un, il ne pouvait pas avoir le dessus.

« Emmenez-le au point numéro 3 et donnez-le aux Brigades qu'ils s'occupent de son compte à  ce connard. Je vous attends ici. » 

Les deux autres soldats disparurent alors au milieu de la foule le temps qu'Arndt reprenne légèrement ses esprits en s'adossant sur un petit muret en pierre... Ardnt détestait vraiment la foule. 
Ven 27 Oct - 16:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Messages : 28
Points : 74
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Indépendante.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Un mouvement dans la foule ne manqua pas aux yeux expérimentés du Chasseur. Deux hommes ivres commençaient à s'échauffer. Des soldats s'approchaient, pour mettre fin à la bagarre qui éclatait entre les civils. C'était son moment.
Cielle se rapprocha, entre les femmes choquées qui criaient et les hommes qui se bousculaient. Profitant du chahut, d'une main habile, elle fouilla rapidement les poches des militaires trop occupés à maintenir l'ordre. Les gestes étaient discrets, maîtrisés.

Il n'avait pas de passeport pour Sina. Ces soldats ne feraient pas partie de la garde rapprochée du bal du Roi. Elle devait trouver autre chose. Un léger froncement de sourcils fut seul témoin de son mécontentement. Cielle, fantôme, reprit sa place dans la foule alors que les militaires prenaient en charge la situation. L'un d'eux donna des ordres. A lui, elle n'avait pas pu fouiller ses poches. Peut-être serait-il son salut ?

Elle devait à tout prix trouver un moyen de passer dans Sina pour rejoindre les siens. L'homme s'adossa à un mur, visiblement agacé et mal à l'aise. Il avait reçu un coup dans l'altercation, mais elle décelait que ce n'était pas ceci qui le rendait ainsi solitaire. Elle s'approcha et s'adossa au même mur à côté de lui. Silencieuse, elle lui sourit.
Comme toujours, elle jouerait les muettes : elle ne savait pas bien parler la langue et préférait se taire.
Dim 29 Oct - 9:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 87
Points : 93
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang: Simple soldat
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Jour de l’investiture du nouveau roi. Ce jour là, c’était de grandes fêtes au programme et pour cela, à titre exceptionnel, Arn avait pu aller à Rose autre part que dans son village pourri. L’homme avait été appelé en renforts pour surveiller la foule et cela n’avait pas plus du tout à son supérieur qu’on ose lui prendre ses soldats et que ces derniers risquaient de rapporter à d’autres autorités de ce qu’il se passait, et cette très lucrative entreprise allait devoir fermer ses portes. Mais il fut contraint d’accepter de peur que son refus attire les soupçons en oubliant que l’état des soldats pouvait pousser cette très lucrative entreprise à fermer ses portes.

Arn avait sellé sa mule pour rejoindre sa destination. En guise d’équipement, il n’avait que son fusil, il n’avait pas mis de harnais tridimensionnel. Il ne portait que sa veste d’uniforme au blason de la rose de la Garnison et un pantalon en loques. Son arrivée en ville ne passa pas inaperçu et ce fut la même chose quand il rejoignit l’escouade de Garnison qui allait se charger de surveiller les risques de débordements en jour de fête. Fois les consignes reçues, les soldats s’éparpillèrent en duo dans la ville. Arn s’était retrouvé avec un soldat bien plus jeune que lui, mais assez bien bâti et un peu enrobé, mais pas au point d’être obèse comme Lord Weiss. Lui il n’avait clairement pas de soucis pour manger contrairement au jeune homme. Arn et son camarade étaient en selle. Il montait sa mule et l’autre était sur un cheval.

La foule encerclait les deux cavaliers. Il y avait tellement de monde qu’Arn avait été obligé de mettre son chien sur la mule. Les animaux n’étaient pas vraiment aux anges avec tant de monde et de bruit. Le fait d’être sur une selle arrangeait Arn qui n’était pas trop étouffé par la foule. Un type s’approchant un peu trop du derrière de la mule se prit un bon gros coup de sabot. Le jeune homme devait trouver un coin moins chargé en foule parce qu’il détestait ça et surtout, il avait peur vis-à-vis de son pouvoir qu’il ne connaissait pas.

Agacé par cette foule, Arn prévint son camarade qu’il allait pisser dans un coin plus calme. L’homme croisa d’autres soldats ayant signalé une altercation qui avait eu lieu et avait été maîtrisée. Arn continua alors son chemin pour un coin plus calme. Il remarqua un homme et une jeune fille adossés à un mur. L’homme semblait agacé. Il avait des traces de coups, sans doutes quelqu’un qui avait participé à une bagarre. A côté, une fille qui lui souriait. Pour Arn elle n’avait rien d’une prostituée. Peut-être un couple, mais bon ça ne le regardait pas. Le jeune homme descendit de sa monture et s’adossa à un mur opposé aux deux autres en soupirant. La foule lui donnait mal à la tête et le perturbait tant, il n’en avait pas l’habitude. Il déboucha une bouteille d’alcool achetée sur le chemin et but une bonne gorgée.
Jeu 2 Nov - 21:09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 42
Points : 58
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Arndt était encore tout maussade du coup reçu quelques minutes auparavant, tout endolori du contact forcé de sa pommette et du coude de l'ivrogne. Une rougeur colora sa joue et commença à tourner au violacé tant le coup avait été fort.
Le jeune homme essaya de se masser mais la douleur était assez fort, sans doute une fracture du malaire, il avait vu pire, ceci n'allait pas le tuer.

Alors qu'il était concentré sur sa blessure, il n'avait pas remarquer une jeune femme s'approcher, elle avait plus ou moins son âge à première vue.
Elle lui sourit. Oh vraiment ?
Voila quelque chose dont il n'avait pas l'habitude.

Il tourna la tête en direction de la dite personne, le monde continuait de grouillait autour d'eux, le bruit ne cessait pas, les gens criaient, riaient... Il tenta d'y faire abstraction, et imita la jeune femme, du moins, il essaya de l'imiter, il avait beau tenter de lui rendre son sourire, la douleur lui rappela la dure réalité, dans la seconde il porta sa main sur sa joue et la massa silencieusement.  
Au moins, il avait essayé.

- "Kandle! Hé Kandle!" Lança une voix. Le soldat tourna alors la tête en direction de celle-ci. Trois soldats des brigades étaient en train de remonter la foule. Un des soldats s'adressa au jeune homme. ''Alors? On s'est fait bobo?" Repiqua le soldat en mimant un coup de coude avant de se mettre à ricaner et de disparaître plus loin.

Putain de brigades...

- "J’espère que vous au moins vous passez une bonne journée... mademoiselle." Demanda alors le soldat
Jeu 2 Nov - 21:12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Messages : 28
Points : 74
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Indépendante.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Le soldat portait le blason bleu. D'après les explications de Garrett, il appartenait donc à ceux qui volaient au delà des murs. Au contraire de ceux qui leur passèrent devant, et qui semblait-il, n'appréciait pas son inconnu. Deux mâles à la licorne. Cielle aurait aimé chasser une licorne. Dans les légendes contées par ses anciens, les grands chasseurs d'autrefois en avaient traqué. Elle aurait aimé en faire partie. Son regard suivit les deux hommes avant qu'ils ne disparaissent dans la foule suite à leur courte altercation avec son inconnu. Kandle.

Ses yeux mordorés vinrent se poser sur le visage de ce dernier, alors qu'il lui adressait une phrase de courtoisie à laquelle elle répondit par un autre sourire.
Sans plus attendre, elle porta ses doigts à ses propres lèvres et y dessina une croix pour lui signifier son mutisme.

Mais loin d'elle l'idée de se faire prendre en pitié ou d'en faire un handicap. Aussi tenta t-elle de poursuivre la conversation en désignant l'endroit où les soldats avaient disparu, puis Kandle et enfin un froncement de sourcils interrogateur.
A lui d'interpréter comme il le désirait.

Cielle ne remarqua pas le brigadier qui les observait tous les deux en sirotant sa bouteille d'alcool. A vrai dire, il lui aurait été difficile de le faire vu la foule qui les séparait.
Dim 5 Nov - 11:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 42
Points : 58
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Arndt regardais la jeune femme pendant qu'elle faisait ses nombreux signes. Muette ? Huh, le soldat ne savais pas si c’était réellement le cas ou si elle s'amusait avec lui, mais au fond, il s'en fichait. 
Plutôt douée pour transmettre ses idées, elle ne semblait pas vraiment ennuyée pour se faire se faire comprendre. Au bout de quelques secondes, par une succession de gestes, elle s’étonna de la scène qui s’était déroulée quelques minutes auparavant avec les autres soldats. Arndt la regarda, quelques secondes et lui sourit.

- On est pas pareil.
C'est tout... Le soldat avait prononcé ces mots d'un air dépité, presque las.

D'un geste de la main, il désigna son manteau, bleu, orné des ailes de la liberté. Puis il fixa le sol.  

- On est de deux mondes différents. Nous... eux. La licorne, la rose. Ils sont chez eux ici. Mais nous, on est pas vraiment chez nous. Hors des murs, ce n’était pas la même chose, on ne pouvait pas vraiment savoir ce qui allait se passer, on ne pouvait même pas tenir notre vie au bout de nos doigts. Mais c’était ce qui nous définissait. 

Il tourna son visage en direction de son inconnue.

- Puis on nous a coupé les ailes. Et je ne peux pas m'y faire. Un oiseau sans aile, il lui reste quoi ?
Sa dernière phrase fut ponctué d'un sourire, triste cette fois... Le soldat éclata alors de rire, couvrant son visage avec une de ses mains, avant de lâcher un "Pourquoi je raconte ça, moi... Vous devriez aller profiter de la fête plutôt que de voir un soldat du Bataillon se morfondre."   
Dim 5 Nov - 19:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 87
Points : 93
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang: Simple soldat
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Arn continuait à boire et commençait à être saoul. Autour de lui, tout devenait flou. Il quitta son mur non sans difficultés et replongea dans la foule. Il se vit comme un naufragé dans une étendue d’eau infinie et se mit à se débattre comme s’il coulait dans cette immense étendue d’eau. Il senti qu’on tirait sur sa veste. Il se retourna et vit que c’était sa mule qui l’avait attrapé. Dans son délire, il voyait les animaux nager comme lui dans cette grande étendue d’eau. Puis il vit un bout de terre au loin. Il s’empressa de tenter de nager vers cet endroit malgré le fait que la mule lui tire sa veste. Il retira donc sa veste pour rejoindre son objectif. Il se dirigeait en réalité vers le coin où se trouvait le soldat du Bataillon et la civile qu’il avait vu avant d’aller au mur d’en face séparé par la foule.

Après quelques minutes, il parvint enfin à arriver à destination et se colla au mur à quelques mètres des deux individus. Il n’avait pas vraiment fait attention à leur conversation, bien trop saoul pour comprendre quoique ce soit. Il fut rejoint rapidement par ses animaux. La mule s’étant frayé un chemin dans la foule à coups de sabots. L’équidé tenait encore la veste aux blasons de la Rose du soldat. Le jeune homme s’adressa aux deux personnes en désignant la foule.

« Hey, les gars, vous avez traversé comment toute cette flotte ??! *hips !* Y’a un monstre qui a tenté de *hips* m’attaquer ! Heureusement, il a eu que ma veste ! »

Arn tendit sa bouteille à moitié vide au soldat du Bataillon. En traversant la foule, le jeune homme s’était blessé et ses plaies fumaient. Sans sa veste, on pouvait voir son corps amaigri par les mauvais traitements qu’il subissait là où il était habituellement assigné. Le jeune homme finit par s’écrouler au sol en ronflant très fort.
Lun 6 Nov - 13:35
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Messages : 28
Points : 74
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Indépendante.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Cielle écoutait les paroles du soldat autant qu'elle observait ses faits et gestes, décelant chez lui des émotions qui s'entrechoquaient mais se taisaient aussi. Comme elle vivait le plus souvent en compagnie d'animaux, le langage du corps n'avait pratiquement aucun secret pour elle.
D'après les mots de l'homme, elle comprenait qu'il était en conflit avec les autres, parce qu'il portait les ailes et eux la licorne. Pour Cielle, il était étrange de voir les hommes se mener bataille ainsi alors qu'au fond ils étaient similaires. Mais c'était comme deux meutes de loups qui s'affrontaient pour un territoire. Rien d'anormal en soi. Aussi hocha t-elle la tête.

Elle repensa à sa tribu. Arndt vivait presque la même chose. Enfin... Les mots étaient grands. Personne ne pourrait vivre ce qu'avait vécu les Txep. Ils avaient disparu, éradiqués par la violence de l'humanité, le dégoût que les autres avaient eu pour leur culture et leur différence.
Pourtant, les licornes se moquaient de lui parce qu'il était différent. C'était ce qu'il lui expliquait. Il avait perdu quelque chose, on le lui avait enlevé. Ses ailes. On lui avait coupé les ailes. Elle décela une part de désespoir dans les gestes de Kandle. Elle fut touchée et décida de le secouer un peu. Après tout, elle s'était battue jusqu'au bout et de se battait encore aujourd'hui : alors lui n'avait pas le droit de se morfondre ainsi. S'il n'avait plus d'ailes, il lui restait son plumage et son bec.
Cielle poussa son épaule de son petit poing, qui paraissait fragile, mais qui était pourtant ferme et sûr de lui. Fronçant les sourcils, elle releva la tête comme pour lui dire "Hé, sois fort". Mais leur échange s'arrêta là lorsqu'un autre homme vint s'écrouler devant eux après avoir lâché un charabia incompréhensible.

Jouant son rôle de demoiselle de l'humanité, elle porta une main à sa bouche, quelque peu effarée avant de s'accroupir auprès de l'homme qui sentait l'alcool. Voyant qu'il était encore dans le passage de la foule et qu'il risquait de se faire marcher dessus, elle tira sur ses vêtements pour le ramener vers le mur où ils se tenaient Arndt et elle, et finit par retourner l'étranger sur le dos.
Il portait peut-être un passeport pour Sina ?
Lun 20 Nov - 14:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 42
Points : 58
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Arndt était toujours en train de discuter avec son étrangère au milieu de cette foule compacte qui se pressait devant eux. La jeune femme encouragea un peu le soldat, après tout elle avait peut-être raison ? Ce n’était peut-être pas la fin du monde, peut-être qu'il revolera un jour, peut-être qu'il repassera de l'autre cote du mur. Qui sait ? Alors que leur échange continuait, un homme vint briser cet échange en s’écroulant a quelques mètres d'eux, totalement ivre apparemment. La jeune femme le tira prés du mur avec une force assez déconcertante, ce qui piqua la curiosité de soldat. 

L'homme en question avait largement dépassé sa limite apparemment, trop d'alcool tue l'alcool. Arndt ne fut pas vraiment surpris, déjà que les ivrognes ne manquaient pas par ici, en temps normal, avec ce genre d’événement, leur nombre grimpait en flèche. Néanmoins, le soldat se rendit vite compte de quelque chose, chose dont il se serait bien passé. 
Il n'avait pas remarqué la rose brodé sur la veste du ... poivrot ? Et bien celle-la c’était la meilleure, il aurait pu en rire, si il n’était pas aussi sous pression aujourd'hui. Le jeune homme finit par lâcher un soupir et tourna la tete en direction de sa comparse du jour. 

- "La Rose." Celui-ci est de la rose..." Il compta alors avec ses doigts pour expliquer les choses. Il montra son pouce. "La Licorne, les idiots que nous avons vu tout a l'heure." Il montra ensuite son index. "Les Ailes de la Liberté, nous." Il pointa ensuite le jeune homme au sol et soupira encore. "Et enfin voila la Rose... Qui n'est pas loin de se noyer dans son vomis." Il sourit alors en direction de la jeune femme. "Dure vie que celle du Bataillon, non ? Qu'est ce qu'on ferait sans nous ?

Arndt s'accroupit alors devant le soldat pour essayer de le réveiller. 
Rien à faire... Bien sur. 
Comme ultime geste, Arndt le mit sur le coté pour éviter tout risque étouffement, sait on jamais. Manquerait plus qu'il y est un mort dans son secteur un jour comme celui-ci.
Mer 6 Déc - 1:14
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 87
Points : 93
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang: Simple soldat
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Ce fut un pincement très fort aux fesses qui réveilla Arn. L’homme poussa un cri de douleur et se tourna pour voir le coupable, il s’agissait de la bourrique qui tenait entre ses dents un morceau de pantalon qu’elle mâchonnait. Le jeune homme vit également que le couple était toujours-là. Arn délirait plus, mais il n’était toujours pas dans son état normal. Il avait encore la tête qui tournait et l’impression d’avoir très chaud. Il se contenta de jurer contre la bourrique qui lui avait mordu les fesses. Velke se tenait assis à côté de la mule.

Arn passa sa main derrière la tête en grimaçant. Il avait très mal à la tête et également aux fesses. C’est clair qu’il avait abusé de l’alcool. Mais là où il travaillait, ils étaient privés de tout, ils n’avaient même pas l’alcool pour oublier un peu l’enfer dans lequel ils travaillaient. Pas étonnant donc qu’Arn ait cherché à en profiter pour une fois qu’il n’était pas dans cet enfer.

Il se leva non sans difficultés pour aller se coller contre le mur. Il se laissa glisser pour s’assoir. Arn ne s’était pas rendu compte que ses fesses fumaient à cause de la morsure de la mule et qu’il y avait un soldat du Bataillon. Ses mauvais traitements montraient tout de même les limites du pouvoir de shifter. Cela ne soignait pas des conséquences de la malnutrition, le jeune homme était très faible et bien plus maigre que la moyenne pour un soldat. Il n’était pas sûr de la quantité d’alcool qu’il avait pris, mais il n’avait pas l’impression d’avoir beaucoup bu et il était déjà saoul. Enfin, il le pensait, son esprit était tellement confus à cause de l’alcool.

Il finit par se lever pour partir finir sa ronde. Arn avait toujours du mal et sa tête tournait. Il grimaça car ses fesses le faisaient toujours souffrir et continuaient à fumer. Le jeune homme ne savait pas comment suspendre cette régénération. Il avait également remarqué qu’à l’endroit où la mule avait mordu, son pantalon était sévèrement déchiré et on pouvait voir ses fesses. L’homme se mit à rougir gêné par la présence des deux personnes qui pouvaient tout voir. Arn retira sa veste qu’il noua à sa taille pour tenter de cacher la misère. Puis il se tourna vers les deux personnes.

« Euh … quelqu’un peut me dire ce qu’il s’est passé ?! »
Mer 6 Déc - 17:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Messages : 28
Points : 74
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Indépendante.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:

Le regard de Lenrra se posa sur le visage du soldat du bataillon d'exploration alors qu'il s'accroupissait vers l'autre bourré au point de non-retour. Elle l'écouta lui expliquer les trois branches de l'armée, et se demanda bien pourquoi il lui disait cela. Elle le savait déjà. Garrett lui avait appris. Mais plus encore : elle incarnait une civile en ce jour, et bien sûr qu'en tant que telle, elle savait déjà tout cela.
Alors, elle choisit de s'attarder plus sur ce que chacun lui avait montré en quelques minutes d'intervalle seulement.

Les licornes, impudentes, arrogantes, imbues d'elles-mêmes. La rose pitoyable, inutile. Et des oiseaux privés de leurs ailes qui cherchaient leur place au milieu des deux autres.
Elle ne fit aucun geste et se contenta de glisser ses yeux mordorés sur la foule qui coulait inlassablement.

Quelques minutes plus tard, un cri lui fit tourner la tête à côté d'Arndt et d'elle. L'homme, faible, sous-nourri, venait de se réveiller visiblement d'un coup de chicos de sa mule. Lenrra darda ses prunelles sur le chien qui l'accompagnait. Lui n'aurait aucun mal à la comprendre. Elle parlait l'animal bien mieux que l'humain.
De la fumée. La chasseuse y accrocha son regard pour tomber sur le fessier nu du soldat à la rose. Elle se fichait bien de sa nudité. Sa blessure était l'origine de cette fumée. C'était étrange. Elle n'avait vu cela qu'une fois : lors de sa rencontre avec le géant et son ami.
Il cacha maladroitement son corps avec sa veste, mais mis à la vue de tous sa maigreur. Cielle remonta ses yeux sur son visage lorsqu'il leur demanda ce qu'il s'était passé.

Elle tourna la tête vers Arndt, haussant un sourcil. Avait-il vu la fumée, lui aussi ?
Ven 15 Déc - 9:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 87
Points : 93
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang: Simple soldat
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
La bourrique y était pas allée de main morte, c’était une sacrée plaie. C’était aussi risqué, car depuis sa rencontre avec Mikasa, Arn avait découvert qu’il pouvait devenir un Titan, mais il ne maitrisait pas encore bien son pouvoir et avait peur d’un éventuel accident. Sous cette forme, il était pas aussi gros qu’un certain Eren qui mesurait une quinzaine de mètres selon les journaux, mais cinq mètres, ça restait grand. Son supérieur aurait déjà vu le Titan , mais il ne semblait pas encore avoir fait le rapprochement avec Arn, bien qu’il ait surnommé la créature « Titan bougnoule ». Arn s’interrogeait sur la réaction qu’avait eu son supérieur à la vue de celui-ci sous cette forme. Le jeune homme n’avait aucun souvenir de ce qu’il s’était passé pendant sa transformation, mais il n’avait pas cherché plus que ça les raison de cette perte de mémoire.

Le soldat regarda la foule qui continuait à défiler. Il n’aimait pas vraiment ça. Il avait l’impression d’être prisonnier là-dedans et maintenant qu’il pouvait se transformer, il ne voulait pas prendre de risques d’accidents étant donné qu’il ignorait ce qu’il se passait quand il était Titan. Mais une chose était sûre, ça risquait d’allonger la liste des raisons poussant à être discriminé par les autres. De part ses origines sociales, sa couleur de peau, son physique et son niveau au combat Arn subissait pas mal le rejet, alors le fait d’être un Titan n’aidait pas du tout.
Le jeune homme avait envie d’aller dans un coin un peu plus calme à cause des maux de têtes résultant du trop plein d’alcool.

« Je me sens pas très bien …

Il avait besoin de repos, mais il ne pouvait pas. Et surtout, il savait qu’en rentrant au village, il aurait le droit à un passage à tabac de la part de son supérieur qui allait encore trouver un prétexte bidon pour assouvir ses pulsions sadiques. Le jeune homme avait cependant bien peu d’espoirs de voir la situation s’améliorer à son avantage. Des soldats médiocres et de conditions modestes étaient choisis pour les troupes officielles du village afin qu’ils ne soient pas crédibles et qu’on ne prête que très peu l’attention sur le sort de ces derniers. Depuis l’incident Friedrich, la sélection des candidats pour l’enfer s’était faite bien plus drastiquement. Désormais, il ne prenait plus de soldats des Brigades Spéciales, ni du Bataillon, mais seulement des gens de la Garnison de faible niveau de préférence.

Beaucoup disaient que c’était une chance d’être assigné à l’intérieur des Murs et pas dans un des districts de Rose proches du territoire des Titans. Mais pour Arn, cela n’avait pas été le cas. Et à un point qui commençait à le faire regretter sa première assignation au district Nord de Maria. Certes, il y avait des Titans juste à côté, mais ils étaient peu nombreux et au moins, il mangeait à sa faim et recevait bien sa solde tous les mois. Là où il était actuellement assigné, il en était réduit à chasser des rongeurs et fouiller dans les ordures pour se nourrir.

Les animaux d'Arn étaient moins maigres que lui. Ses bêtes passaient avant lui. La mule était celle qui s'en sortait le mieux, en même temps, sa nourriture était facile à trouver. Mais pour Velke, ce n'était pas la même histoire. Le chien se contentait souvent de restes comme son maître. Il subissait également les mauvais traitements du supérieur d'Arn qui se croyait tout permis et qui ne boudait pas la violence envers les animaux. Les poils du chien peinaient à cacher certaines blessures qu'il ne pouvait pas régénérer comme le faisait son maître. Mais le comportement d'Arn vis à vis de l'animal prouvait qu'il n'était pas à l'origine des coups.

Le jeune homme senti le museau de Velke et comprit que le chien réclamait des caresses. Il répondit à sa demande.

« Heureusement que la bourrique et toi vous êtes là, sinon je pourrais pas tenir … »
Lun 18 Déc - 14:13
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 42
Points : 58
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Arndt roula des yeux et ne put s’empêcher de soupirer -encore une fois- devant cette scène. On pourrait penser qu'il était exaspéré, voir ennuyé, mais non. C’était bien pire, il commençait vraiment, mais vraiment a être énervé. Sans doute le trop plein d'une journée stressante dont le jeune homme se serait sans doute plus que passer. 'Fin bref, les ordres sont les ordres, on est pas ici pour refaire le monde. Alors cette fois, il allait être moins calme.

- Toi, le soldat.
Il s’avança vers lui.
Je vais être clair, net et précis. Plus que précis même, je vais être super pointu.

- Tu m'as déjà soûlé et je viens de te rencontrer. On va être honnête... Ça... Il désigna la foule pour remémorer au jeune homme son aventure aquatique. 
C'est ni fait ni à faire. Je pourrais t'embarquer comme tout les autres poivrots. Soldat, pas soldat, permission, pas permission. Pour moi... Peu importe. La seule raison pour que je ne le fasse pas, elle est claire : J'ai pas de temps pour ce genre de truc, j'en ai assez perdu aujourd'hui.

Arndt croisa les bras.

J'ai pas mal de boulot, trop d'ailleurs alors si certains des nôtres s'en mêlent, je suis pas sur de me contenir tu vois. T'as le droit de t'amuser. Oui.  Mais tu restes un soldat. Montre l'exemple. Je ne te juge pas, je ne te fais pas la leçon, ce n'est pas mon rôle. Mais respecte tes couleurs... camarade.  

Alors qu'Arndt continuait son sermon aussi utile qu'un bandage sur une jambe de bois, son œil fut comment dire.. Attirer. Oui. C'est le terme. Par quoi ? Et bien par de la fumée.. DE LA FUMÉE ? Arndt se figea un moment, assez longtemps en fait. Dix ? Quinze secondes ? Assez pour laisser transparaître un visage des plus surpris, voir possédant une once de peur. 

Par réflexe, il se tourna vers la jeune femme, elle le regardait déjà. Avait-elle vu ? Oui ? Non ? Impossible... Et si c’était le cas ? Merde. Que faire ? Le brun, se mit a cogiter. Que faire ? Que faire ? Que faire ? Il ne savait pas, il ne savait plus. Serait-ce un... ? Pour finir, il n'eut qu'un reflexe.

- Viens la, putain. Il place un de ses bras autour de se cou et le tira plus en retrait dans la ruelle.
Laissant la jeune femme ou elle se trouvait. Une ruelle sombre, froide, dont l'odeur d'urine était insoutenable. Le genre d'endroit que l'ont qualifie de "coupe-gorge", pas le genre d'endroit accueillant en somme.

- Bordel.. C’était quoi ça ?
Il désigna le pantalon du soldat.
Lun 15 Jan - 23:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Messages : 28
Points : 74
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Indépendante.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Tout se passa assez vite pour Cielle. Visiblement, Arndt prenait son rôle très à cœur et dans un élan de devoir, pris à partie son congénère plus loin, laissant la jeune femme seule. Elle l'avait entendu s'énerver contre le soldat rouge, avant de se rendre compte de la fumée lui aussi.
S'il le cachait, elle n'aurait jamais du voir cela. C'était curieux. Pourquoi les humains voudraient cacher cette fumée ? D'après ce qu'elle en avait pu voir de Taharka et de Seze, elle servait à la régénération des blessures. Elle n'avait vu cela que sur Seze. Seze était un géant. Cette fois-ci la fumée provenait d'un humain.

Elle poserait la question à Garrett. Lui il saurait lui donner une réponse. Mais Lenrra ne comptait pas se reposer sur l'Etranger. Bien qu'elle n'oubliait pas sa mission première de se trouver un passeport afin d'entrer dans Sina, elle désirait en savoir plus sur cet étrange phénomène.
Alors, tout naturellement, elle rejoignit les deux soldats dans la petite ruelle sombre. Elle plissa le nez : ça ne sentait pas très bon ici. Silencieusement elle se posta derrière Arndt et écouta. Elle n'avait aucunement l'intention de se cacher, elle voulait juste en apprendre davantage.
Mer 17 Jan - 13:44
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 87
Points : 93
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang: Simple soldat
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
Arn était à moitié épuisé et bien trop concentré sur le chien et n’avait pas pu voir le soldat du Bataillon en train de bouillir de colère. Il s’adressa au membre de la Garnison d’un ton suffisamment autoritaire pour avoir l’attention d’un jeune homme épuisé.

" - Toi, le soldat.
- Tu m'as déjà soûlé et je viens de te rencontrer. On va être honnête... Ça...  
C'est ni fait ni à faire. Je pourrais t'embarquer comme tous les autres poivrots. Soldat, pas soldat, permission, pas permission. Pour moi... Peu importe. La seule raison pour que je ne le fasse pas, elle est claire : J'ai pas de temps pour ce genre de truc, j'en ai assez perdu aujourd'hui. "


Arn se contenta de baisser la tête comme un gosse qui avait fait une connerie. A cause de son supérieur, il se tenait stressé comme un petit lapin à la moindre hausse de ton envers lui et cela malgré l’alcool. Si son supérieur le voyait, il le tuerait.

"J'ai pas mal de boulot, trop d'ailleurs alors si certains des nôtres s'en mêlent, je suis pas sur de me contenir tu vois. T'as le droit de t'amuser. Oui.  Mais tu restes un soldat. Montre l'exemple. Je ne te juge pas, je ne te fais pas la leçon, ce n'est pas mon rôle. Mais respecte tes couleurs... camarade. "
 
Le jeune soldat resta silencieux durant ce sermon qu’on lui faisait. Mais au fond, il n’avait pas tort, mais s’il voyait les conditions dans lesquelles Arn travaillait, il aurait bien envie de boire aussi. Les occasions de boire et manger correctement étaient tellement rares pour Arn qu’il en profitait au maximum.

Sans qu’Arn puisse faire quoique ce soit, le soldat du Bataillon l’embarqua dans une ruelle sombre sentant la pisse ce qui faisait ni chaud ni froid à Arn entre les souterrains et ses conditions de vie là où il travaillait.

Le gars désigna le pantalon déchiré à l’endroit de la morsure qui fumait encore en lui demandant ce que c’était. La fille les rejoignit suivit des animaux d’Arn. Velke grognait et la mule avait les oreilles baissées. Sous les effets de l’alcool, Arn dévoila sa nature au soldat.

« Ah ça ?! Je l’ai depuis qu’un type m’a piqué. En plus je peux me transformer en Titan, mais je me souviens de rien à ce qu’il se passe quand je suis Titan. Heureusement, mon Titan a tué personne et personne ne l’a vu sinon j’en aurait entendu parlé. Par contre, tous parlent d’un humanoïde géant de cinq mètres  à tête de chien-démon habillé comme un sauvage et armé d’un arc apparaissant dans la forêt bordant le village qui effraie les hommes du Weiss, le gars qui a pris le contrôle de l’endroit où je travaille et qui prend le village pour sa vache à lait jusqu’à détourner notre matériel et notre nourriture pour ses hommes. Par conte, la bête n’a tué personne pour le moment. »


Le jeune homme avait remarqué que sa régénération prenait de plus en plus de temps en raison de son état de santé. Son pouvoir de shifter avait clairement ses limites et sa maigreur en était le témoin. Sous l’effet de l’alcool, Arn ne se rendait pas compte qu’il venait de se mettre potentiellement dans de sales draps.
Ven 19 Jan - 17:09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 42
Points : 58
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
- Je vois, je vois. Mais oui, mais oui. Bien sûr, ahaha. Mais pourquoi je n'y est pas pensé plus tôt, mais voilà quelque chose de vraiment ... Ouah. Super.
Connard.

Arndt ne se retint pas d'envoyer de toutes ses forces un violent coup de poing en plein visage de son compatriote, celui finit alors les fesses à terre pendant que le brun se massait les phalanges, contre-coup de sa perte de sang froid. Rien de personnel, non, non, non, il était pas comme ça. Non. Il venait juste d'ouvrir les vannes, pour libérer un peu de pression. Il faut dire, que là, ça faisait beaucoup, même beaucoup, beaucoup trop. Pour l'instant, il avait pas trop voulu réagir à ce qu'il venait d'entendre, pour l'instant, il voulait juste se détendre, voilà chose faîte.

- Rien de personnel.
Bon... Tu vas m'écouté bien attentivement. A partir de maintenant, tu dis plus rien.
Sinon... Gare à toi.

Putain.. Que faire ? Mettre au courant le Major ? Une possibilité. Une telle nouvelle pouvait remettre de nombreuses choses en question. Il fallait à tout prix que cette nouvelle ne s'ébruite pas.. Enfin, pas plus, on va dire. Les conséquences pourraient en être ... Désastreuse. Pour tout le monde. Pour l'instant, il valait mieux se calmer, où une deuxième droite pourrait rapidement être décroché dans le doux visage de l'autre soldat. Quelle situation.. Bon, l'effet de surprise était bien moins présent après toutes les péripéties avec le petit Jaëger, en espérant qu'on assiste à la même disposition encore une fois. Ce jeune homme, ce soldat... était-il ... un ennemi de l'humanité ? Comment savoir ? Avait-il les mêmes intentions qu'Eren ? En avaient-ils, au moins ? Comment savoir ? De nombreux risques pouvaient se poser. Que faire ? Mettre un terme à tout ça ? Fini tout ça, ici, maintenant, dans cette ruelle, personne ne le saurait... Non. Oui. Non. Oui. Non.

- Tu vas m'accompagner.
Je te laisse pas le choix. Ce que tu viens de dire... Je.. Je pourrais te tuer ici, j'aurais une bonne raison, tu le sais ça ? Estime toi chanceux.  Très ! J'espère que je fais le bon choix et qu'un jour .. Toi aussi tu donneras ton coeur.
Par contre ...

Il se tourna vers la jeune femme.

- Qu'est ce qu'on va faire de toi. Répliqua le jeune homme.
Mer 14 Fév - 20:12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Snk Rebirth :: Jeu de rôle :: Évènement-
Sauter vers: