news + activités
18.09.17 - des missions sont disponibles !
01.10.17 - participez à l'investiture du roi dans une nouvelle catégorie rp.
00.00.00 - news !
00.00.00 - news !
sujets libres
Je te ferai danser ft. Shadock M. Phantom
missions libres
(0/~) - adaptation
(0/~) - à venir
(0/~) - à venir
(0/~) - à venir
(0/~) - à venir
shoutbox invités ♥

[Mission] Démantelement ft. Soe

 :: Jeu de rôle :: Mur Sina :: Ville souterraine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 36
Points : 42
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang:
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
ft. Soe Tobboe
Une mission dans les souterrains pour capturer deux voleurs ...
Démantèlement

Retour dans les souterrains, mais cette fois pas en permission. Le matin, son supérieur l’avait assigné pour une mission dans les souterrains en espérant qu’il crève. Il lui avait rappelé que sa place était dans ce trou à rats et qu’il n’aurait jamais dut quitter cet endroit. Puis il espérait qu’Arn mourrait, mais s’il revenait, il prendrait plus de la moitié de la récompense. Mais le jeune homme avait d’autres projets. Il comptait garder la récompense pour la donner à son père. C’était le ticket pour sortir l’homme des souterrains. Le montant était pas bien gras, mais suffisant pour pouvoir faire sortir Wasim de cet endroit.

Arn avait rejoint le QG de la Garnison de Stohess. Le capitaine de la Garnison locale avait été surpris par l’allure du jeune homme. Arn n’avait rien osé dire. Il avait peur d’avoir un espion de Weiss aux fesses. Le capitaine ayant eu pitié du jeune homme, lui avait fourni une nouvelle arme et un vrai repas. Arn était surpris par la courtoisie. C’est clair que ça changeait de son officier tyrannique. Après ce repas, on lui expliqua le topo de la mission. Ils devaient capturer les leaders d’un gang de voleurs des souterrains. Et vifs si possible. Le chien serait très utile pour flairer les pistes. Il allait collaborer avec un type des Brigades Spéciales et ça le rassurait pas vraiment. Si c’était le même genre que son supérieur, ça risquait d’être plus long que prévu.

Après avoir préparé ses affaires, Arn quitta le QG et enfourcha sa mule en direction des Souterrains. Il avait rendez-vous avec son partenaire de mission à dans le quartier le moins miteux de ce trou à rats, à savoir à proximité de la sortie. Le jeune homme descendit dans cet endroit tristement familier. Dès son arrivée en bas, il croisa déjà des gens atteints de l’arthrite attendant leur mort par manque de soins. Il passa devant un homme qui avait une plaie couverte de mouches et d’asticots. Et encore, ce quartier était le moins pire, là où vivait son père, c’était l’enfer. C’était carrément des bidonvilles sauvages, pas de maisons en dur comme dans les quartiers proches de la surface. L’atelier du père d’Arn qui servait aussi de maison était en brique crue et en matériaux de récupération. D’ailleurs, les techniques de poterie étaient très rudimentaires, vu que le but était de fournir des plats grossiers à très bas prix pour les plus pauvres. Le four était donc très proche que ce qu’auraient pu avoir des gens au Néolithique. Mais cela suffisait largement à son père qui n’avait pas vraiment les moyens d’avoir du meilleur matériel. Le jeune homme ignorait s’il verrait son père pendant cette mission. Quoiqu’il en soit, il pourrait peut-être les aider, il avait sûrement vu ou entendu parler de ceux qui devaient être capturés.

Le soldat vit que plusieurs stands étaient installés en contrebas, c’était sûrement jour de marché. Cela risquait de leur compliquer la tâche. Arn pensa à ce qu’on lui avait dit de la personne qui allait travailler avec lui. Il savait qu’il s’appelait Soe Tobboe et qu’il était des Brigades Spéciales. Le jeune homme priait pour que ça ne soit pas un équivalent de son supérieur actuel.
Dim 8 Oct - 21:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Speciale
Messages : 13
Points : 20
Date d'inscription : 09/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:

L’ordre de mission était tombée la veille au soir, alors qu’il prenait son repas avec ses camarades des Brigades Spéciales. Demandé dans le bureau de son supérieur, Soé avait délaissé ses compagnons pour se rendre au plus vite devant lui, en bon chien obéissant qu’il était. Toquant à la porte, il attendit la permission donnée par la voix rauque et ennuyé de l’homme qui tenait ce bureau. Entrant alors, Soé se mit au garde à vous et darda ses prunelles chocolatées sur le vieux grisonnant qui allait bientôt prendre sa retraite et qui était préoccupé par une partie de solitaire.

Il resta silencieux tout du long, lorsqu’il lui dicta en quoi consisterait sa mission. Il s’agissait de l’arrestation de deux leaders d’un trafic de drogue dans le souterrain. Ils seraient deux pour réaliser à bien la mission, pour plus de discrétion. A deux c’était risqué, mais faisable, et Soé était tout à fait d’accord, concernant la discrétion. Par ailleurs, son supérieur lui indiqua qu’il ferait mieux de laisser tomber son uniforme pour cette fois. Il se ferait repérer trop rapidement, en bas. Soé était habitué. Il savait que les informations courraient comme l’eau d’un ruisseau dans les ruelles nauséabondes des reclus l’humanité.
Il informa ensuite Wan que son partenaire serait un de ses incapables des Garnisons, et pas des moindres puisque d’après les dires du lieutenant en charge de ce soldat, il s’agissait d’un moins que rien et ils avaient choisi Soé pour lui donner une leçon de ce que devait être un vrai soldat ; obéissant, sans ambition de grade, efficace et qui ne réfutait jamais les ordres.
Le Chien des Spéciales se demanda s’il devait prendre cela comme un compliment ou si ses supérieurs le prenaient sérieusement pour un pigeon sans cervelle. Il préféra ne rien dire. Il n’en avait rien à faire tant qu’il ne s’ennuyait pas et que sa paye tombait chaque mois.

Un salut, la missive dans sa poche et Soé fila dans sa chambre récupérer son équipement avant de se rendre aux écuries préparer sa monture. Enfourchant l’étalon qu’on lui avait attribué depuis qu’il était aux Brigades, il s’échappa du QG. Il avait une longue route à faire avant de parvenir au point de rendez-vous le lendemain matin, mais il préférait cela à rester bloqué encore trois jours entre les murs du QG, à attendre un ordre qui ne venait pas. Les Spéciales étaient assez préoccupées avec les rebelles, mais l’enquête n’avançait guère et les soldats trépignaient et s’ennuyaient. Comme l’aile de l’Exploration avait rejoint les rangs des Garnisons et des Brigades, ils se partageaient tous maintenant les corvées de ronde et de sécurité des rues. Il y avait donc moins à faire. Soé se faisait vraiment chier.

Il parvint pratiquement à l’heure au point de rendez-vous avec l’autre soldat des Garnisons. Soé avait abandonné sa monture dans la préfecture des soldats à la rose la plus proche, pour éviter que l’étalon se fasse dérober. Ici, les quartiers étaient emplis de voleurs, violeurs, et d’autres de ce genre. S’il pouvait éviter à sa fidèle monture quelques désagréments… Il finit donc à pied la distance qui le séparait de l’entrée des Souterrains.
Soé traversa un petit marché, et il ne put résister à la tentation d’acheter quelques pommes qui avaient l’air bien bonnes auprès d’une vieille dame. Il croqua dans une et folâtra en regardant tout autour de lui, une main dans sa poche de pantalon ample.
Comme indiqué par son supérieur, il avait délaissé son uniforme pour ses vêtements de civil : des tissus amples et confortables, usés par ses nombreuses escapades, mais qui sied à sa silhouette longue et affinée. Quelque chose qui lui permettait de faire le grand écart sans crainte, bien que son uniforme soit devenu souple avec le temps. Il se sentait toujours un peu étriqué dedans, ce qui n’était pas l’avis de ces dames qu’il croisait dans les rues lors de ronde. Mais encore, Soé n’en avait cure.

Wanko s’approchait de l’entrée des souterrains. Il mit un certain temps à remarquer la présence d’un autre homme, plus petit que lui par la taille (mais ce n’était pas bien compliqué vu qu’il frôlait le mètre quatre-vingt) et plus fin de musculature qu’il l’était. Il semblait attendre quelque chose ou quelqu’un. C’était surement le soldat des Garnisons qui devait l’accompagner dans cette mission. Il passait presque inaperçu dans cet environnement, avec son teint halé, ses cheveux en pagaille, la mule et le chien.
Oh. Un chien.

Un sourire prit place sur le visage de Soé, qui s’illumina. Il adorait les chiens. Il s’arrêta à quelques pas du soldat, Arunja quelque chose du genre si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, lui adressant simplement un signe de main amical avant de s’accroupir et de tendre sa paume vers le ciel et en direction du canidé. Il savait que les chiens se sentaient agressés lorsqu’on ne leur laissait pas le temps de sentir et qu’on arrivait subitement une main écrasant leur crâne. Soé n’aurait pas aimé qu’on l’approche comme ceci, alors il faisait cela naturellement.
En attendant que la bête se décide à venir ou non, il prit enfin la parole en relevant ses yeux chocolat sur son compagnon de mission.

« Arunja ? » demanda-t-il poliment, pour vérifier qu’il prononçait bien ce nom peu commun. « Je suis Soé. » ajouta-t-il en lui adressant un sourire. « Tu as une idée d’où on pourrait commencer ? »

Sur l’ordre de mission, il était seulement indiqué que les deux comparses à arrêter se trouvaient dans le quartier des marais des souterrains. Sur un bout de papier qu’il gardait dans sa poche, le supérieur de Soé avait entouré quelques pâtés de maison en lui disant « quelque part par-là » d’après les informations. Ce n’était pas suffisant pour ce genre de mission. Ils n’étaient que deux. Ils ne devaient rien laisser au hasard. Soé flairait le fumier si jamais ils fonçaient tête baissée, et il n’avait aucune envie de perdre la vie aujourd’hui. C'est donc naturellement qu'il demandait à l'homme s'il avait d'autres informations capitales à transmettre, ou si par hasard il aurait une idée de génie.
Mar 10 Oct - 12:16
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 36
Points : 42
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang:
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
ft. Soe Tobboe
Une mission dans les souterrains pour capturer deux voleurs ...
Démantèlement

Le stand d’un rôtisseur de volailles et de saucisses dégageait un fumet agréable pour Arn qui mangeait assez peu. Il savait que la qualité de cette viande était discutable, mais ça restait de la viande et c’était assez rare en souterrains pour qu’on crache dessus. Velke semblait tout autant intéressé par ces odeurs de viande. Il remuait la queue d’envie. Seule la mule était insensible au charme de cette nourriture. En attendant leur coéquipier, c’était une source d’occupation pour Arn et son compagnon canin. Le soldat vit un homme passer avec un chargement de pommes. La mule en profita pour en piquer une qu’elle mangea rapidement sans que le type ne remarque quoique ce soit. Heureusement, car Arn avait pas grand-chose dans ses poches et les fruits étaient également des denrées coûteuses dans ce coin.
Arn était en tenue de civil mais avait gardé son fusil. Il y avait bien des hors la loi avec des armes ici, donc ça ne choquerait personne. La tenue de civil du jeune homme se résumait à un pantalon en loques qui tenait avec une ceinture en corde rudimentaire autour de la taille. Arn avait hérité la sale habitude de se balader torse nu de son père. Et gamin, ça tenue était variable en fonction de ce qu’il trouvait et parfois il se contentait d’un pagne. Dans les quartiers les plus pauvres des souterrains, on ne se préoccupait pas vraiment de sa tenue et tout était bon pour servir de vêtement.
Le soldat n’eut pas à attendre bien longtemps que son partenaire arrive. Mais il lui fallu un peu plus de temps pour comprendre qui était son partenaire. En même temps, en tenue de civil, c’était compliqué. Arn vit un homme souriant un peu plus grand que lui s’approcher. Puis il s’arrêta à quelques pas. Il lui adressa un signe amical. Arn soupira de soulagement. Il n’avait pas bien l’air méchant.

« Arunja ? »

Arn hocha la tête pour confirmer que c’était bien lui. L’homme lui ajouta qu’il était Soé, la personne avec qui il allait travailler. Le type était également en civil dans une tenue décontractée avec un pantalon ample. Il avait l’air sympathique et particulièrement intéressé par Velke.

« Tu as une idée d’où on pourrait commencer ? »

C’est vrai que question. En effet, les consignes de la mission étaient assez vagues et pour trouver ces voleurs allait-être compliqué même pour quelqu’un comme Arn qui avait grandit dans les souterrains. Et même s’il venait régulièrement, il essayait de penser le moins possible à son travail et profiter avant tout des moments partagés avec son père quand il était en permission. En pensant à son père, peut-être qu’il en savait un peu plus, il pourrait sûrement les aider ou bien leur donner des informations en plus. Même s’il n’en savait rien, ça coûtait rien de tenter.

« Mon père est potier dans les quartiers Sud, il fait régulièrement les marchés, il sait sûrement des choses. En chemin vers son atelier, on peut passer par le marché pour voir s'il n'a pas éventuellement un stand, mais ça m'étonnerait, il fait les marché généralement quand je suis là depuis le décès de ma mère. »


Arn connaissait le trajet par cœur à force de l’emprunter. La mule était déjà prête à y aller. Les animaux étaient aussi parfaitement habitués à emprunter ce chemin. Le jeune soldat et son escouade à quatre pattes attendaient l’approbation du membre des Brigades Spéciales.
Mar 10 Oct - 21:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Speciale
Messages : 13
Points : 20
Date d'inscription : 09/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:

Son compagnon de mission n’avait pas l’air très sûr de lui. Entre eux, il y avait un fort contraste. Soé n’en avait cure du jugement des autres mais rares étaient les critiques qui fondaient sur lui. Peu de gens désirait se le mettre à dos, non pas qu’il s’énerve souvent et qu’il soit une véritable furie, mais parce qu’il était quelqu’un d’utile et de généreux. L’avoir dans sa poche était un plus. Il était toujours à tendre la main et à donner de lui-même pour les autres. Qui plus est, il n’était pas des plus maladroits. Au contraire, Soé était du genre efficace.

Le brun gratta distraitement le chien derrière une oreille en écoutant les paroles d’Arunja. Il en disait long sur lui et Soé ne s’était pas attendu à ce qu’il se dévoile aussi facilement. D’une traite, il venait de lui dévoiler une majeure partie de sa vie : son père habitait les souterrains en tant que potier, il descendait aussi souvent que possible le voir et il avait perdu sa mère. Preuve de confiance ou négligence, ou lacune de méfiance ?
Le Chien des Brigades ne s’était surement pas attendu à le mettre autant à l’aise que cela. Cependant, il n’était pas du genre à mettre à mal les gens, et le fait qu’Arn se dévoile autant ne le dérangea pas le moins du monde. Après tout, c’était son choix.

Alors il se contenta d’hocher la tête et d’envoyer une pomme mûre à Arn, d’un geste habile. Le soldat se releva, s’étant agenouillé pour caresser le canidé. Il emboîta le pas à son camarade, les mains dans ses poches. Il marcha ainsi silencieusement quelques instants, observant les gens tout autour d’eux, mémorisant au mieux le chemin qu’ils empruntaient.
Finalement, il reprit la parole, ne sachant trop s’ils en avaient pour un moment ou pas. Autant qu’il fasse au mieux pour rendre cet instant plus agréable.

« Tu disais que ton père était potier en bas. Tu y as vécu ? » demanda-t-il de son ton de voix grave et naturel.

Puisqu’Arn avait commencé à parler de lui, autant continuer dans cette voie. Et s’il lui rendait ses questions, Soé lui répondrait sans plus de chichis. Il n’avait rien à cacher.
Sam 14 Oct - 12:51
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Garnison
Messages : 36
Points : 42
Date d'inscription : 14/09/2017

Feuille de personnage
Rang:
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
ft. Soe Tobboe
Une mission dans les souterrains pour capturer deux voleurs ...
Démantèlement

Soe hocha la tête puis envoya une pomme mûre à Arn, mais la mule fut bien plus rapide et attrapa le fruit qu’elle mangea d’une traite. Le jeune homme se demandait comment il allait pouvoir faire face aux voleurs s’il avait moins de réflexes qu’une bourrique.

Le jeune homme connaissait que trop bien cet endroit, il passa devant divers commerces, mais il ne vit pas son père. Arn conclut donc qu’il était probablement à l’atelier. L’homme était plus tout jeune et pouvait difficilement gérer tout seul et n’avait aucun employé hormis son fils qui venait qu’occasionnellement. Le jeune homme souhaitait capturer ces bandits pour pouvoir permettre à son père de rejoindre la surface.

« Tu disais que ton père était potier en bas. Tu y as vécu ? »

Arn réalisa qu’il en avait dit beaucoup sur lui à une personne qu’il connaissait à peine. Après le type semblait suffisamment sympathique. Ou bien c’était parce qu’il avait envie d’accomplir cette mission pour permettre à son père de rejoindre la surface.

« Oui, jusqu’à ce que je parte à l’entrainement. »

Si Arn avait pu devenir soldat, c’était avant tout parce que ses parents voulaient qu’il ait un avenir meilleur. Au moins, une situation stable que les souterrains n’offraient pas. S’il y avait une chance qu’Arn avait pu avoir par rapport à d’autres gosses, c’était d’avoir eu des parents qui l’aimaient et n’étaient pas prêts à le vendre contre une bouchée de pain. Pourtant ici, le trafic d’être humains était important. Arn n’osa pas demander plus sur son coéquipier, il était sûrement bien plus gradé que lui et malgré qu’il semblait sympathique, il ne ferait qu’une bouchée du jeune soldat.

Arn finit par quitter le marché pour s’engouffrer dans des ruelles qui pourraient égarer quiconque ne connaissaient pas ces lieux. Les quelques racailles qui vivaient dans le coin ne voyaient pas vraiment le fils du potier comme une menace bien qu’il soit soldat. Quand il venait, c’était pour aider son père et il cherchait à oublier l’armée, surtout l’endroit où il était assigné qui était un véritable enfer pour les soldats. Mais là, c’était bien pour le boulot, enfin selon son supérieur, pour qu’il crève. Il craignait que leur petit business prenne fin brutalement à cause de langues un peu trop pendantes. Puis la plupart des soldats étaient concentrés au Sud là où les Titans arrivaient et étaient les plus nombreux. Au nord c’était bien plus calme, donc les risques de corruptions étaient bien plus importants mais plus rares que dans les souterrains.

Les maisons en dur finirent par laisser place aux bidonvilles des quartiers du sud, les plus éloignés des sorties donnant sur l’extérieur. Ici c’était le pire des souterrains. Arn croisa plusieurs sans-abris y compris des enfants. Les habitations étaient en mélange de brique crue et de matériaux de récupération. Certains se contentaient de tentes. Le jeune homme connaissait que trop bien ce paysage. Ils passèrent devant un bordel pauvre où les prostituées étaient tellement désespérées qu’elles n’hésitaient pas à présenter leurs arguments sans pudeur pour attirer le chaland. Un rat passa devant Arn, il tenait un doigt humain.

Il finit par voir l’atelier de son père. Une colonne de fumée montant trahissait l’activité du four. Son père était là, aucun doutes ! Arn demanda d’attendre tandis qu’il pénétrait dans l’atelier qui faisait aussi maison pour le potier. Il valait mieux y aller en douceur car de nombreuses poteries étaient empilées et ce genre de truc cassait assez facilement. Arn vit son père au fond de l’atelier qui s’était assoupi pendant la cuisson des poteries. Le jeune homme tira le potier de son sommeil. Il grommela du fait qu’on l’ai réveillé avant de se rendre compte avec surprise que c’était son fils.

« T’es déjà revenu toi ?! C’est pas dans trois semaines ta permission ? »

« Euh … disons que je suis pas en permission, je bosse ! »

Arn sorti de l’atelier suivi de son père pour rejoindre la troupe. Velke sauta sur le nouveau venu. Le jeune soldat présenta son père à son coéquipier.

« Papa, je te présente Soe des Brigades Spéciales, la personne avec qui je travaille actuellement. Par contre, j’ai pas besoin de te présenter les animaux j’imagine. »

Le potier salua le soldat des Brigades Spéciales puis se gratta la barbe songeur, faisant penser qu’il savait que son fils n’était pas venu pour faire la poterie. L'homme avait un commerce bien trop peu lucratif pour attirer l'attention des Brigades et il cherchait à gagner sa vie honnêtement. Heureusement, que son fils l'aidait financièrement.

« En quoi je peux vous être utile ? »
Sam 14 Oct - 18:59
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Snk Rebirth :: Jeu de rôle :: Mur Sina :: Ville souterraine-
Sauter vers: