news + activités
12.02.18 - dernier sondage soirée cb !
17.01.18 - des nouvelles missions sont disponibles !
01.10.17 - participez à l'investiture du roi dans une nouvelle catégorie rp.
18.09.17 - des missions sont disponibles !

sujets libres
Je te ferai danser ft. Shadock M. Phantom et Garrett Robwaerd
Faites sortir le loup des bois ft. Cielle Feuer, Arndt Kandle et Arunja Khan

missions libres
(0/~) - adaptation spéciales et exploration
(0/~) - ravitaillement toute armée
(0/~) - garderie spéciales
(0/2) - filature toute armée
(0/~) - distribution toute armée

shoutbox invités ♥


No Fight No Life ? [Arndt Kandle]

 :: Jeu de rôle :: Univers Alternatifs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Messages : 133
Points : 52
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Rang: Chef d'escouade
Influence:
150/200  (150/200)
Inventaire:




♠ Il est interdit de tuer, voler et faire la guerre.
♥ Tout conflit se règle par un jeu.
♣ Les joueurs misent des choses qu'ils jugent de valeur égale.
♦ Si la loi 3 est respectée, toute règle ou chose misée est acceptée.
♠ Les règles sont fixées par le joueur qui a été défié.
♥ On ne revient jamais sur un pari conclu conformément aux lois.
♣ Les conflits entre groupes sont réglés par des représentants.
♦ Tout tricheur démasqué est déclaré vaincu.
♠ Au nom de Dieu, les règles susdites sont intangibles.
♥ Jouons et amusons nous tous ensemble !



Cela faisait une semaine qu’Erika se trouvait dans cet univers rose bonbon inconnu. Une semaine, en admettant qu’il s’agisse bien de la réalité. Au début, cela ressemblait en tous points à un rêve : un changement de décor brutal, sans explications aucunes, des couleurs en veux-tu en voilà et un monde aux règles et aux lois sans queue ni tête. Sauf qu’un rêve, de manière générale, on n’en prend conscience que lorsqu’on se réveille. Et depuis le début, la jeune femme avait toute sa tête. Si jamais tout cela avait été dû à une quelconque substance hallucinogène, cela aurait fait un moment que les effets se seraient dissipés. Et puis, la soldate n’était pas seule. Un membre du Bataillon d’Exploration, Arndt Kandle, s’était lui aussi retrouvé ici sans savoir pourquoi ni comment. Eri ne l’avait jamais vu auparavant, ce qui confirmait qu’elle n’était pas en train de rêver.

Ils s’étaient rapidement rendu compte que dans cet univers, tout, absolument tout, était réglé par le jeu. Tous paris étaient autorisés, dans la mesure où les mises étaient égales. C’était plutôt perturbant, comme manière de faire, mais quand on n’a pas l’agent pour se nourrir ou se loger, c’était plutôt pratique. Quoique, Erika avait failli perdre deux fois sa veste d’uniforme de cette façon ; la population locale avait l’air à la fois intriguée et intéressée par ce style vestimentaire. Encore heureux que les Brigades Spéciales n’est pas à porter leur équipement tridimensionnel quotidiennement.
La jeune femme n’était pas spécialement douée aux jeux mais elle se débrouillait. Son principal handicap était sans doute le fait qu’elle détestât perdre. Elle avait l’occasion de temps à autre de jouer aux cartes ou encore aux échecs avec des collèges – ils avaient du temps, ce n’était pas comme si le régime avait été renversé par une bande de rebelles. Malheureusement, les jeux n’étaient pas si variés que ça à l’intérieur des Murs.

Arndt et Erika s’étaient mis d’accord sur le fait de chercher un moyen de retourner chez eux. C’était assez étrange d’ailleurs : malgré tout ce qu’endurait l’humanité à cause des titans et de la révolution, la soldate voulait rentrer. Les deux jeunes gens s’étaient donc mis en quête d’un quelconque chemin du retour, ou ne serait-ce qu’une explication de leur présence ici. Mais, évidemment, aucune information n’était divulguée gratuitement.

C’était donc une fois de plus qu’ils avaient défié un aubergiste qui, d’après un précédent informateur, voyait beaucoup de visages différents s’arrêter dans son établissement et aimait échanger des toutes sortes de ragots. L’homme proposa un banal jeu de dames au duo. Erika jeta un coup d’œil à Arndt : pas sûr que le bonhomme accepte de jouer à deux contre un.

- Tu veux t’y coller ?


Lun 4 Sep - 22:08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 47
Points : 62
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:



_______



_______


La peur, la conspiration et l'espoir : toutes ces choses faisaient partie de la vie d'Arndt. Il n'avait jamais vraiment détesté son existence, du moins pas assez pour renoncer aux choses dont il tient le plus : sa vie en premier lieu. Il avait peu d'attaches, c'est un fait, le nier serait un vrai mensonge. Mais avec toutes ces choses, ces événements, il avait fait un constat, simple cela dit : Qu'après tout, un homme sans foyer a bien le droit de pleurer : le monde entier semble se dresser contre lui. Tout lui semblait hostile, il ne se sentait pas menacer par son environnement, loin de ça mais, il se sentait plus qu'entraver par ce monde, ce nouveau monde qu'il ne connaissait pas. Dorénavant, il n'avait plus qu'une chose en tête : rentrer, peu importe comment. 

Qui l'aurait cru ? Ce monde était pourtant bien plus accueillant... Mais après tout, c’était chez lui, et peu importe qui se mettra en travers de son chemin, il comptait bien faire marche arrière. D'ailleurs, il n’était pas le seul dans cet état d'esprit, il semblerait qu'une autre personne fût transportée ici, en même temps que lui, une certaine Erika. Bien qu’étant dans la même situation qu'Arndt, leurs points de vue on rapidement convergé dans le même sens, de ce fait, dorénavant, ils tenteraient tout pour rentrer chez eux. En tout cas, c’était plus facile de la dire que de le faire... 

Quelques jours furent obligatoires pour prendre ses marques ici, mais la chose qui semblait la plus importante dans ce monde, c'est que toute chose, utilise le jeu pour se faire, plutôt étrange... 
Pour l'instant, tout semblait assez bien se passer, sauf qu'ils avaient du se faire aux fait de devoir jouer pour tout et pour rien. En étant en quête d'infos, ils s’étaient retrouvé dans un rade plutôt animé. Pour le coup, Erika avait bien choisi, un lieu comme celui-ci est parfait pour la récolte d'indices. Une chose en entraînant une autre, la seule chose qui leur permettrait d'avancer ici, reprenait place : Le jeu. Ardnt tira une chaise prés de lui et s'assit dessus.

Allez, emmène toi, vieille homme. 

En face de lui, une homme d'une quarantaine d’années, une carrure imposante, un visage plutôt sévère mais avec les joues légèrement rougies par la consommation d'alcool, qui lui conférait tout de même un petit air sympathique. Les cheveux en bataille et sa barbe mal taillée renforçaient son coté petit peuple. Son regard se posa sur Arndt et quand celui-ci accepta son invitation au jeu, le regard du soldat changea, un peu, une lueur de défi flottant dans le bleu de ses iris, il n'avait plus qu'un objectif, récupérer ces informations pour pouvoir rentrer, il était hors de question de question de laisser passer une chance pareille, jamais. 

L'homme commença par mettre en place le jeu. Un petit coffret en bois, rien de bien précieux apparemment, sans doute fait maison, la plateau grossièrement peint au même titre que les pièces. Ce n'est pas comme si on allait trouver quelque chose de précieux ici, comme chez certains nobles dans l'enceinte du mur.  




Jeu 7 Sep - 22:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Messages : 133
Points : 52
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Rang: Chef d'escouade
Influence:
150/200  (150/200)
Inventaire:






Erika se laissa tomber sur une chaise à la suite d’Arndt. Elle se plaça entre les deux hommes de manière à pouvoir observer le jeu. L’aubergiste plaça tranquillement chacun des pions sur le plateau. Il paraissait confiant.

- Donc si j’ai bien compris, vous désirez des informations traitant de l’existence de plusieurs mondes et sur la possibilité de voyager entre ceux-ci.

Eri hocha la tête sans un mot. Après réflexion, il avait paru judicieux aux deux soldats de ne pas crier sur les toits qu’ils venaient d’un autre univers. Ils n’avaient à priori choqué personne jusque-là en évoquant d’éventuelles dimensions parallèles, mais sait-on jamais ; ils en savaient tellement peu sur l’endroit où ils avaient atterri.

- C’n’est pas n’importe quoi ce que vous me demandez ! Si je gagne, eh bien… disons que vous travaillerez pour moi gratuitement pendant trois jours. Tous les deux. Et j’accepte de vous nourrir et de vous héberger. Ça vous parait équitable ?
- On s’en fout, on n’a pas le temps de débattre pour ça. Croyez-moi qu’vous allez nous les donner, ces infos.

La jeune femme interpella un serveur et commanda un cocktail plutôt répandu dans le coin : le goût était un peu étrange, mais pas mauvais. La partie commença. L’aubergiste laissa la main à Arndt, et les coups s’enchainèrent rapidement en ce début de jeu. Les règles étaient simples – supprimer les pions adverses – et il était grandement possible de gagner sans avoir à élaborer une stratégie complexe. Eri se fit servir sa boisson qu’elle entreprit de siroter tranquillement à l’aide d’une paille – drôle d’invention, au passage. Elle faisait confiance à son camarade pour remporter la partie. Certes, elle le connaissait peu et n’avait pas forcément une très grande estime pour les soldats du Bataillon d’Exploration ; mais avait-elle vraiment le choix ? Ils n’avaient pas de temps à perdre, leur absence ne passerait sans doute pas inaperçu, chez eux. La soldate ne préférait même pas imaginer le fait qu’ils puissent perdre et rester trois jours à croupir dans cette auberge.



Lun 11 Sep - 19:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 47
Points : 62
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:

NO FIGHT NO LIFE




_______




La partie se lança assez rapidement, le jeu n’était pas une découverte, puisque Arndt avait déjà vu ce genre de jeu entre les murs, bien qu'ici le nombre de pièces soit moindres, sans doute pour permettre au jeu d’être plus dynamique. Il est vrai qu'a première vue, ce jeu semble plus se jouer sous forme de manches tant sa vitesse d’exécution est élevée. Néanmoins, l'aubergiste n'ayant rien dit à ce sujet, il semblerait que cette fois, une seule manche soit nécessaire pour gagner les précieuses informations. Cette petite affaire de devrait alors durer que quelques tout au plus, il fallait donc rapidement tirer son épingle du jeu et mettre son adversaire au tapis le plus rapidement possible et cela, Arndt, n'allait pas s'en priver.

Spoiler:
 

Le tenancier joua en premier, les coups s’enchaînèrent assez rapidement, les pièces tombaient les unes après les autres, ce qui conduit le jeu dans une deuxième phase plus stratégique, avec plus de temps d'observation et de réflexion, les deux joueurs s’observèrent de longues minutes à chaque passement de main. Après une dizaine de coups, le nombre de pions de chaque joueurs était le même, ni plus ni moins, une égalité parfaite. La concentration était au plus haut point et aucun des deux ne voulaient perdre du terrain. Arndt décida tout de même de jouer plus agressive, quitte à perdre des pions, ils devaient percer les défenses de son adversaire. Les coups furent nombreux et la tactique d'Arndt fut payante, puisqu'au bout du compte, il réussit à récupérer une reine après avoir réussis a percer le flanc droit de son adversaire. 


Spoiler:
 
Spoiler:
 


L'aubergiste commençait à se rendre compte que la défaite se rapprochait de plus en plus et commença a tenter le tout pour le tout. Malheureusement pour lui, Arndt avait déjà annihilé tout son coté droit et il avait maintenant, le champ libre. Une deuxième reine rejoignit ses rangs peu de temps après, la victoire était assurée, effectivement quelques coups plus tard, seulement deux pions étaient encore présents, suite à la perte d'un des deux pions, Arndt bloqua le dernier pion noir du plateau. La victoire était sienne.  

Spoiler:
 

Spoiler:
 


- Alors ? Qu'est ce que je te disais ? Je ne comptais pas perdre. Arndt tourna alors sa tête vers Erika. Voila qui est fait, on dirait qu'on évite la corvée de vaisselle.  Maintenant par contre... Son regard se posa une nouvelle fois sur son ex-adversaire. On veut ces infos et tout de suite...



Jeu 14 Sep - 14:40
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Messages : 133
Points : 52
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Rang: Chef d'escouade
Influence:
150/200  (150/200)
Inventaire:






Erika garda son calme durant toute la partie. En même temps, elle n’eut ni le temps de stresser ni même de s’énerver. Arndt semblait maitriser la situation ; elle put donc contempler avec plaisir l’expression de l’aubergiste se décomposer. En une quinzaine de minutes, il fut bien forcé d’admettre sa défaite. La jeune femme termina son verre d’une traite et lui lança un regard narquois. Bien qu’elle n’ait pas participé à cette victoire, elle n’était pas peu fière. Le soldat du Bataillon d’Exploration ne perdit pas de temps et réclama de suite les informations demandées. Leur interlocuteur poussa un profond soupir et commença à ranger les pions dans le coffret.

- Il y a toutes sortes de rumeurs qui circulent ici, plus ou moins vraisemblables. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un ayant déjà voyagé d’un monde à l’autre, mais ça ne m’étonnerait pas plus que ça que ce soit possible. Bon, j’ai tout de même un truc qui devrait vous intéresser ! Un grand tournoi va avoir lieu très prochainement. Le gagnant verra son vœu exaucé par Tet, notre divinité. Il doit rester quelques jours pour s’inscrire. Pour ça il faut se rendre à la capitale. A vous de voir si ça vaut le coup, il risque d’y avoir une sacrée concurrence…

Erika se leva avant même qu’il ait terminé sa phrase. Par tournoi, elle devina qu’il s’agissait là encore de jeux. Peu importe, c’était ainsi que fonctionnait ce monde, ils devaient s’y plier. N'empêche, elle en viendrait presque à regretter les bons vieux règlements de compte à coups de poings entre ivrognes.

- Merci vieux, c’est exactement ce qu’il nous fallait. Dommage qu’il faille devoir parier à tout va pour en arriver là. J’imagine que tu participes toi-même et que tu veux éviter des concurrents supplémentaires ?  M’enfin bref…

La soldate sortit quelques pièces qu’elle déposa sur la table pour payer sa boisson. Puis elle se tourna vers Arndt.

- Bon, comment on s’organise ? Il vaut mieux s’inscrire le plus vite possible. Après, on devrait avoir un peu de temps pour décider d’une stratégie. J’espère que les participations en groupe sont autorisées…


Lun 18 Sep - 23:02
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 47
Points : 62
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:

ON JOUE ENSEMBLE, ON GAGNE A DEUX







Les deux soldats quittèrent l'auberge. La vie, ici, était assez calme. Ce n'était pas vraiment une ville, mais ce n'était pas aussi petit qu'un village, beaucoup de paysans, pas étonnant vue le paysage des alentours. Ils marchèrent un instant le long de la grande rue, de l'unique grande rue en vérité... ne croisant pas grand monde au final, surtout des enfants s'amusant ensemble. Même si cela faisait plusieurs jours, la plupart des gens n'était pas encore habitué à la vue de nos deux comparses. Il faut dire que les ailes de la liberté et la jeune femme à la licorne faisaient leur petit effet. Après quelques dizaines de mètres, la conversation pu reprendre :

- Comme tu l'as dis, notre priorité maintenant, c'est de nous inscrire. On ne sait pas du tout quand une telle chance se reproduira, on ne peut pas la laisser passer et vu qu'on ne connait pas les dates limites, le plus tôt sera le mieux.  Maintenant, la vraie question est de savoir comment on va faire pour s'inscrire... D'après ce que nous a dit notre ami, nous devons nous rendre à la Capitale... Faudrait déjà savoir où elle se trouve et surtout comment s'y rendre.

Le jeune homme s'arrêta de parler un instant; réfléchissant à la meilleure façon d'y parvenir. Le temps jouait en leur défaveur, il fallait donc agir.. et vite.

- Que dirais-tu de voir du côté des marchands ? Plusieurs d'entre-eux doivent commercer avec la capitale certainement, ils connaissent la route, suffit simplement de faire la route avec eux, non ? Pour le coup, mon équipement de manœuvre tri-dimensionnel me manque un peu. Bref, je crois avoir vu une sorte de hall de marchandises à l'entrée de la ville hier, commençons par aller jeter un coup d'oeil, on a rien à y perdre après tout.

La marche dura peu de temps. Ils arrivèrent devant un grand bâtiment fait de briques rouges, il avait un certains charme. Plusieurs chariots étaient stationnés aux alentours, certains marchands déchargeaient leurs stocks alors que d'autres étaient sur le départ. L'endroit était plutôt animé. Le duo s'avança alors jusqu'à une sorte de guichet où était assis un vieil homme d'au moins soixante-dix ans, les cheveux grisonnants. De nombreuses rides parcouraient son visage et il portait de petites lunettes rondes sur le bout de son nez.


- Bonjour. Nous aurions besoin d'un renseignement. 

- Oh...? Et bien, et bien. De quel genre de renseignement avez-vous besoin jeunes gens ?

- Nous devons nous rendre à la capitale assez rapidement, c'est pourquoi nous voulions savoir si un des marchands locaux doit y aller dans des délais courts. C'est une affaire plutôt urgente en fait.

Le vieil homme écouta la requête du soldat et après quelques secondes, acquiesça et demanda cinq minutes à Arndt le temps de s'occuper de ça. L'homme revînt quelques instants plus tard, un bout de papier en main.

- Voilà vos informations. Une seule personne rejoint la capitale demain, vous pouvez toujours lui demander, mais rien ne dit qu'elle acceptera ceci dit. 

Le vieil homme donna le bout de papier à Arndt, c'était une copie du billet d'enregistrement du marchand, un document bien utile. Après avoir remercié l'intendant, le duo se dirigea vers la chambre de ce fameux marchand.

Informations:
 
Mer 4 Oct - 14:46
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Messages : 133
Points : 52
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Rang: Chef d'escouade
Influence:
150/200  (150/200)
Inventaire:






Erika approuva l’idée d’Arndt et le suivit sans un mot. Les marchands possédaient généralement de multiples connaissances et voyageaient beaucoup : en rencontrer ne serait que bénéfique. La ville n’étant pas très grande, ils arrivèrent rapidement au point de rencontrer des commerçants. Avec l’auberge, cela devait être l’endroit le plus vivant de la bourgade. Sans hésiter, les deux soldats entrèrent dans le bâtiment et se dirigèrent vers ce qui semblait être un point d’informations. La jeune femme laissa son collègue intervenir et se contenta d’écouter l’échange avec l’homme derrière le guichet. Le duo se retrouva en possession d’un document correspondant à leurs attentes. Un certain Gilberth Sarft partait le lendemain matin à l’aube pour la capitale. Eri ne connaissait rien à la géographie du pays, le nom des villes traversées ne lui disait rien, mais il était indiqué que le trajet était direct. C’était une occasion à ne pas manquer. Les deux soldats échangèrent un regard et se dirigèrent vers les logements.

Après avoir erré quelques minutes dans les couloirs, ils parvinrent à la chambre 202. La jeune femme frappa à la porte. Cette dernière mit un petit moment à s’ouvrir, si bien qu’elle crût au départ qu’il n’y avait personne. L’homme d’une cinquantaine d’années qui apparut dans l’embrasure paraissait fatigué, mal soigné et empestait le tabac.


- Qu’est-ce vous faîtes là, les mioches ? Vous êtes perdus ?

Bon, il allait falloir rester calme face à tant de politesse. Erika planta son regard dans celui du marchand et lui adressa un grand sourire.


- Bonjour. Nous sommes deux humbles voyageurs. Nous avons besoin de nous rendre rapidement à la capitale et nous avons appris que vous faisiez le voyage demain. Nous sollicitons donc votre générosité afin de faire le trajet en votre compagnie.

L’homme la fixa sans réaction. Eri ne broncha pas, toujours souriante.

- Bah, j’peux p’tête vous caser dans l’chariot. Vous avez d’quoi payer ?

La soldate se retint de pousser un soupir de soulagement. Il leur demandait de payer. Ce n’est pas qu’elle voulait se débarrasser du peu d’économies qu’ils possédaient, non, mais au moins ils n’auraient pas à participer à un énième stupide jeu.

- Pas de problème avec ça ! Si vous nous faites un bon prix on peut même vous aider à charger et décharger vos marchandises si vous le souhaitez.

L’homme les observa l’un après l’autre de la tête aux pieds. Il poussa un grognement et esquissa une sorte de rictus.

- Si ça vous chante. Disons plutôt que j’aviserai du prix selon votre efficacité. Rendez-vous demain à l’aube sur la place. Soyez à l’heure, j’vous attendrai pas. Et pour votre bouffe vous vous démerdez.


Sans attendre une réponse, il ferma la porte. Les deux soldats regagnèrent l’extérieur du bâtiment. La journée était déjà bien avancée, il allait falloir trouver où se restaurer et où passer la nuit.


Jeu 9 Nov - 14:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Exploration
Messages : 47
Points : 62
Date d'inscription : 20/06/2017

Feuille de personnage
Rang: Soldat 2nd classe.
Influence:
100/200  (100/200)
Inventaire:
La nuit se passa normalement. Enfin ''normalement'', c'est un grand mot. Non mais, parce que se retrouvait dans une autre dimension, sans en savoir la raison et ne sachant pas comment rentrer, c'est quand même tout sauf normal. Enfin, pour les gens normaux ? Erika et Arndt étaient-ils normaux ? Hm. Enfin bref. Il fallait au plus vite ce rendre dans cette foutue capitale, gagner le jeu, rentrer et oublier tout ce qui s'est passé. Enfin si cela est possible bien entendu. Mais la plus petite lueur d'espoir est la bienvenue. Les deux soldats avait peu dormi et s’était rendu comme convenu sur la fameuse place. 

- Bon... Et beh au boulot alors.

Le marchand y était déjà. Il venait de commencer de tout mettre en place dans le but de charger le plus rapidement possible. Le soleil montrait le bout de son nez, enfin, vraiment le bout. Une petite brise s’était levée et il fallait bien reconnaître que par ici, il faisait plutôt froid. Ils étaient peut-être en hiver, qui sait ? Durant plusieurs dizaines de minutes, le duo aida l'homme pour finir de charger son chariot, comme on dit : "Plus vite partis, plus vite arrivé." 'fin c'est pas toujours vrai cette connerie. Peu importe. Le chariot fut chargé, et le trio s'empressa de prendre la route, après tout, les trois étaient gagnants dans l'histoire.

Et puis faut rajouter une chose, une chose vraiment chouette. Erika c’était pas une bavarde, Ardnt s’était pas un bavard et bien vous savez quoi ? Le marchant s’était pas un bavard non plus ! La chance ! Le trajet fut reposant pour tout le monde, personne ne parla, ne discuta, non, rien, rien du tout, total repos, total calme. C'est pas la belle vie sérieux ? 
Bon. Par contre cela n'enlevait rien au fait que plusieurs heures assis dans un chariot en bois, faisait en sorte qu'on ne sente plus une partie précise de l'anatomie. Le paysage était comment dire ... Original ? Peu importe l'endroit qu'on regardait, la vision était agressé par un trop plein de rose et autres violets. Plusieurs planètes étaient visibles d'ici, et autres immenses structures. Les deux soldats avaient depuis longtemps arrêté d’essayé de comprendre. 

Plusieurs heures plus tard, tellement que le narrateur a décidé d’arrêter de compter.

Elchea, Ekia, ou comme vous voulez, on s'en fout. Capitale du royaume du même nom. La Capitale était d'architecture similaire à celles du début du XVe siècle sur Terre, vers la fin du Moyen Age et le début de la Renaissance  Des outils et des concepts tels que l'imprimerie, la rotation des cultures à quatre champs et les bons du trésor n'ont pas été inventés. De ce fait, on était assez proche de la vie a l’intérieur des murs.
Le Marchand laissa nos deux amis devant les portes de la ville, prétextant quelque chose d'important a faire avant de livrer la marchandise, beh voyons. Il y avait beaucoup de monde en ce jour, la foule fourmillait et on ne pouvait pas voir devant sois. Un rapport avec ce concours ? Peu importe. D'ares ce qui avait été dit, il fallait se rendre au palais pour s'inscrire. Beh voyons.

- Autant faire ça rapidement.
Le duo s’était alors mis a remonter l’artère principale de la ville, celle qui remontait jusqu'au palais.

Spoiler:
 
Dim 24 Déc - 17:41
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Messages : 133
Points : 52
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Rang: Chef d'escouade
Influence:
150/200  (150/200)
Inventaire:






La nuit fut peu reposante. Erika avait l’habitude des insomnies, mais la situation des derniers jours n’avaient rien arrangé. Au matin, Arndt avait l’air fatigué, lui aussi. Peu importe, après un rapide encas, ils se mirent au travail, en silence. Il faisait frais, mais ce n’était pas plus mal, car le chargement du marchand était plutôt lourd. La jeune femme s’assit avec soulagement dans le chariot : le travail manuel n’était pas vraiment son truc.
Le voyage était long, trop long. Personne n’échangeait un mot. Erika n’avait pas vraiment envie de discuter, mais, au bout de plusieurs heures, ce silence se faisait pesant. Le paysage avait beau être surnaturel, cela restait du paysage. Malgré leurs couleurs étonnantes, les champs restaient profondément ennuyant à regarder défiler. Ils firent une pause déjeuner environ à la moitié du trajet, sans s’attarder. Une fois repartis en début d’après-midi, Eri parvint à s’endormir, les rayons du soleil chauffant agréablement son visage.

Lorsqu’elle se réveilla, la ville était en vue. La Capitale était à l’image du reste de la région : colorée bien plus qu’il ne le fallait. Les deux soldats furent déposés à l’entrée de la cité. Arndt proposa d’en finir rapidement. Erika acquiesça et ils se mirent en route. Le palais, lieu de l’inscription, était situé au centre de la ville. Son imposante architecture le rendait visible de là où ils se trouvaient, ce qui n’était pas plus mal.
Le duo emprunta la rue principale qui, à cette heure-ci, était très animée. Avec le concours, les marchands et les commerçants en profitaient pour faire des affaires. Espérons qu’ils trouvent une place dans un hôtel. Plus ils approchaient du centre, plus il y avait de monde. Arrivés aux portes du palais, il ne fut pas difficile de trouver où il fallait s’adresser pour s’inscrire. Un troupeau de personnes était rassemblé autour d’une sorte de stand. La plupart des gens ne semblaient être là que pour l’évènement et pour voir la tête des participants. Erika et Arndt s’approchèrent et, d’un commun accord, se raccordèrent à la file d’attente. Cela promettait d’être long. A tous les coups, le temps qu’ils arrivent au bout, la nuit serait tombée et les inscriptions fermées pour la journée. Sans compter qu’ils ne savaient pas où dormir cette nuit. Eri jeta un regard agacé autour d’elle : déjà qu’ils avaient passé la journée à voyager, voilà que sa patience était de nouveau mise à l’épreuve. Alors qu’ils n’avaient fait que quelques pas en dix minutes, la jeune femme se tourna vers son camarade.


- Bon, comment on s’organise ? Qu’est-ce qui est le plus judicieux : s’inscrire en équipe ou individuellement ?


Ils avaient peut-être plus de probabilités d’aller loin en restant ensemble, mais ils ignoraient si les équipes étaient acceptées. D’un autre point de vue, se séparer pouvait également augmenter les chances de réussir, dans la mesure où si l’un se retrouvait dans une impasse, ils pouvaient toujours compter sur la deuxième candidature.





[Désolée d'avoir mis autant de temps à répondre cache ]
Mer 28 Mar - 14:23
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Snk Rebirth :: Jeu de rôle :: Univers Alternatifs-
Sauter vers: